Après des mois d’essais en mer, un bateau automoteur et intelligent, le “Mayflower 2.0″, est prêt pour son voyage à travers l’océan Atlantique. Le départ est imminent, près de 400 ans après le départ du vieux Mayflower.

Ce Mayflower de nouvelle génération, propulsé par des panneaux solaires et une intelligence artificielle développée par IBM, fonctionne désormais de manière totalement autonome en mer et apprend au fur et à mesure des situations rencontrées sur place.

Mayflower voguant sur l'océan
Mayflower, un trimaran intelligent propulsé à l’énergie solaire

Un bateau automoteur pour recueillir des données environnementales

Le navire est totalement robotisé. Il a d’ailleurs été construit dans l’optique de recueillir des données environnementales telles que le niveau de plastique dans l’océan, les signaux de réchauffement climatique ou encore faire le recensement des animaux marins dans le but de les protéger.

Sur les derniers mois, les premiers tests se sont montrés concluants, les porteurs du projet se disent alors “chaque jour, un peu plus confiants envers les performances du bateau”.

Selon la météo, le départ pourrait se faire rapidement

Le trimaran automoteur est prêt à naviguer dans les traces du premier Mayflower, qui a pris la mer 400 ans plus tôt.
Ce voyage à travers l’Atlantique devrait prendre trois semaines, organisé depuis Plymouth, en Angleterre, par les équipes en charge du projet.

Chaque jour, les données météorologiques recueillies sont étudiées en collaboration avec l’équipe IBM de la The Weather Company, dans le but de pouvoir promettre un départ dans des conditions favorables.

A l’heure actuelle, le mauvais temps règne et ne peut pas permettre un départ tout de suite mais les équipes en charge du Mayflower estiment que le bateau devrait prendre le large aux alentours de début juin 2021.

Beaucoup d’innovations alimentées aux énergies alternatives sont encore imaginées ou en cours de production à l’heure d’aujourd’hui. Que ce soit dans le domaine maritime ou encore dans l’automobile pour ne citer qu’eux, les énergies renouvelables prennent désormais une place prépondérante dans le but de pouvoir accélérer la transition énergétique.

Source : CNet

Related Posts

Laisser un commentaire