Des chercheurs lyonnais ont réussi à générer de l’électricité à partir d’une source de chaleur moyenne. Avant, il était nécessaire d’avoir des températures très hautes pour arriver à un tel résultat. Désormais, seuls 450 degrés seraient suffisants pour avoir 10% de l’éfficacité énergétique d’origine, d’après ces chercheurs de Lyon.

INSA-Vue-Du-Ciel
Campus de l’INSA vue du ciel

C’est un grand pas en avant dans la conversion de cellules thermophotovoltaïques. De nombreux chercheurs ne sont pas arrivés à produire suffisamment d’électricité, ou bien ils se servaient de températures trop élevées. Des chercheurs lyonnais ont réussi à produire 7kw d’électricité par m² de surface chauffante, avec 450 petits degrés.

Le résultat des ces tests est une électricité avec un rendement d’au moins 10% sur la surface thermique. Les chercheurs en disent plus :

Une courte distance entre la cellule solaire infrarouge et la surface thermique entraîne une densité de sortie 1000 fois plus élevée que les études précédentes”.

Chercheurs lyonnais

Les équipes du Centre d’Energétique et de Thermique de Lyon (CETHIL, CNRS / INSA Lyon) et de l’Institut d’Electronique et des Systèmes (IES, CNRS /Université de Montpellier) chercheraient désormais à agrandir les dimensions de ces prouesses”.

Related Posts