C’est l’un des géants de la distribution de gaz, mais elle a temporairement changé de voie pour se consacrer à un tout autre projet. En effet, Southern Company s’est associée avec TerraPower, société de Bill Gates, afin de concevoir un nouveau genre de réacteur dans l’Idaho. Il s’agirait d’un réacteur utilisant des sels fondus mais capable de générer de la chaleur et de créer de l’énergie sans recourir au carbone.

Un réacteur capable de générer de l’énergie décarbonée ? On ne dit pas non ! (Source : UNSPLASH)

Un tout nouveau genre de réacteur

TerraPower est une société qui conçoit des réacteurs nucléaires, fondée par Bill Gates en 2006. Ce projet fait déjà beaucoup de bruit du côté de nos voisins américains qui, depuis peu, montrent un véritable intérêt pour les nouvelles technologies en termes d’énergie nucléaire. Du point de vue de l’administration Biden, le nucléaire est un sujet très…très sérieux.

Il n’a beau être encore qu’à l’étape initiale mais ce projet suscite déjà beaucoup de curiosité. La société va alors mener son projet au sein de l’Idaho National Laboratory, et qui sera le tout premier réacteur du genre. D’autres projets pour de nouveaux styles de réacteurs plus écologiques vont aussi voir le jour.

La conception de ce nouveau réacteur pourrait éveiller l’intérêt de très nombreuses industries, en commençant par les lourdes industries telles que l’acier, qui ont besoin de températures élevées ainsi que de beaucoup d’énergie.
Du point de vue de Southern Company, l’entreprise en collaboration avec TerraPower sur ce projet, ce sera le tout premier réacteur à fission nucléaire alimenté en sels fondus à travers le monde, à fonctionner grâce à une “réaction en chaîne nucléaire autonome”.

Un modèle imaginé pour baisser le niveau de carbone dans l’industrie

Pour TerraPower, c’est un “point de courbe important” pour tous les acteurs du nucléaire au niveau mondial. “Ce futur réacteur aura une capacité inférieure à 500 kilowatts, ce qui le rendra totalement expérimental”, tels sont les mots de Lauren Lathem, responsable du programme pour Southern Company.

Bien que les premiers travaux sur ce réacteur nouvelle génération datent de 2015, il pourrait bien prendre du service dès 2026. De ce temps-là, Southern Company et TerraPower avaient reçu une subvention de près de 40 millions de dollars du Ministère de l’Énergie américaine. Selon la société de Bill Gates, ce réacteur d’un nouveau genre pourrait bien devenir une solution voire LA solution pour produire et fournir une électricité propre aux industries.

Ce qui peut aussi devenir un élément déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Rappelons-le, près d’un quart des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis sont produites par les industries (d’après l’Agence de protection de l’environnement).

Ce nouveau réacteur pourrait devenir la solution de nombreux problèmes majeurs. Le projet sera à suivre de près.

Source : Siècle Digital

Related Posts

Laisser un commentaire